Qu’est-ce que le management directif ?

Qu’est-ce que le management directif ?

Le management directif ou autoritaire est l’un des quatre styles de management les plus utilisés par l’administration des entreprises. Il est basé sur l’obtention du résultat et demande une forte implication du responsable. Cette stratégie de gestion présente aussi bien des avantages que des limites. Pour mieux la cerner, voici tout ce que vous pouvez savoir sur cette technique.

Le management directif : C’est quoi ?

Le management directif est une méthode qui requiert nécessairement l’intervention du leader. Ce dernier prend des décisions en fonction du regard qu’il porte sur certaines situations. Il ne donne pas une totale liberté à ses collaborateurs.

Cette stratégie figure parmi les typologies de management les plus employées au monde. Elle est adaptée aux personnes entreprenantes qui souhaitent avoir des résultats efficaces et rapides. Ici, l’administrateur contrôle tout. Il prend des décisions, structure les activités et n’octroie pas de responsabilité aux membres de son équipe.

Puisque tout repose sur lui, le leader doit montrer que ses instructions sont indiscutables. Il doit montrer la voie aux autres en faisant preuve d’enthousiasme pour son travail. La réussite et l’échec de l’entreprise dépendent de lui. Alors, il doit poser des actes intelligents et bien définir ses objectifs.

Les caractéristiques d’un bon manager directif

Être un manager directif n’est pas une tâche aussi facile, car de nombreuses responsabilités pèsent sur lui. Il doit être autoritaire et ses instructions doivent être suivies à la lettre. Par contre, il doit se donner des limites pour ne pas démotiver son équipe.

Ce style de gestion est destiné à une personne qui est naturellement imposante. Elle doit être en mesure de maîtriser correctement le fonctionnement de sa société. Sa capacité à bien juger une tâche bien ou mal effectuée est une valeur indispensable dans sa démarche.

Elle a besoin aussi d’avoir certaines qualités :

  • connaître les compétences de chacun ;
  • avoir le bon sens de l’organisation ;
  • savoir prendre des décisions fermes.

Le bon leader, c’est également celui qui peut s’autocritiquer. Il doit reconnaître son erreur afin de les éviter les prochaines fois.

Les avantages du management directif

Comme les autres typologies de management, le style directif a aussi ses avantages. En effet, cette stratégie permet de maintenir la performance de l’entreprise. Même si le travail se fait avec de jeunes collaborateurs inexpérimentés, la société ne connaît pas un grand ralentissement de ses activités.

Cette technique est efficace lorsque l’établissement se trouve dans une situation urgente. Elle est idéale pour la gestion d’une commande dont le délai de livraison est très serré. Elle apporte beaucoup d’aide aux personnes qui préfèrent être encadrées. Elle s’adapte aux débutants qui n’ont pas de décision à prendre.

Les inconvénients du management directif

L’une des conséquences de cette forme de management est la pression qu’elle met sur le leader. Ce dernier devient inefficace avec le temps. Il prendra des décisions qui sont opposées aux valeurs de l’entreprise sans s’en rendre compte. Lorsqu’il refuse de considérer l’avis de ses collaborateurs, il risque de manquer certaines opportunités.

Le fait de vouloir s’en tenir qu’à ses propres idées ne lui permettra pas de progresser. En plus, les membres de son équipe pourraient être démotivés à la longue. À force d’être écartés dans les prises de décision, ils finiront par se résigner et laisser place à l’attentisme.