aaPost-it


VOEUX DU MAIRE SALLE A. GIRARD

7 JANVIER 2018 à 11H

Agenda

No current events.

Camping municipal
Artisans, commerçants

MambWeather
Saint Martin aux Buneaux
--- °C

Une nature équilibrée

 

Saint-Martin-aux-Buneaux et ses environs est une zone de frontière entre deux écosystèmes voisins : le milieu maritime et le milieu continental. La séparation est très nette car il n’y a pas d’interpénétration. Cependant, cette lisière est élargie aux trois valleuses (le Val, le Fond de Villon et les Petites-Dalles) – phénomène qui se retrouve d’ailleurs dans beaucoup d’autres valleuses boisées entre Le Havre et Dieppe.

Le Fond de Villon

Valleuse, le Fond de Villon

Le plateau

C’est un paysage de champs ouverts avec clos-masures, chemins creux, polyculture et élevage. Les talus plantés (hêtre, chêne, pin maritime, pin d’Autriche), les haies (troène, charmille), les vergers (pommier à cidre, pommier à couteau, poirier de coq), les maisons rurales (avec potager, poirier en espalier) enrichissent la faune de l’openfield traditionnel. On trouve les animaux inféodés aux plantes cultivées (mouche grise du blé, campagnol des champs) ainsi que le lièvre, la perdrix et le sanglier.

Clos-masure littoral, la FermeLa plaine de la Butte ouvrant sur le Val

Les valleuses

On signale la présence de chiendent littoral sur la pelouse du Val et d’orchidées (orchis pyramidal) sur la partie calcicole de la pelouse des Petites-Dalles. En s’éloignant de la mer, ces pelouses laissent place à des formations basses (fourré de ronce, lande à ajonc et prunellier). Celles-ci sont très importantes pour les oiseaux migrateurs ou sédentaires qui suivent la côte (passereaux) alors que les mares sur la falaise attirent canards et petits limicoles.

Dans ces parties buissonnantes, on trouve aussi des vipères, des couleuvres à collier et des lapins (sans oublier leur prédateur naturel, le renard). Dans les valleuses boisées ou couvertes de landes on observe davantage de prédateurs rapaces (faucon crécerelle mais aussi buse et chouette hulotte) et de prédateurs mammifères (renard mais aussi blaireau, fouine, belette et putois). On note également un plus grand nombre d’oiseaux de passage (pic épeiche, pinson du nord et grive nordique). Enfin, l’équilibre des populations de petits mammifères (musaraigne, mulot) y est aussi meilleur grâce à la plus forte densité des prédateurs.

Descente vers l’échelle, lieu de transition entre deux milieux, le Port Mare à gabion, plaine de la Butte

Nids d’oiseaux troglodytes au sommet de la falaise, le Port

 

 

 

Ainsi, les valleuses de Saint-Martin-aux-Buneaux contribuent à enrichir le plateau littoral. Il est donc essentiel de maintenir la biodiversité de cet ensemble équilibré.

 

 

Patrick LEBOURGEOIS